Les rôles du ravitaillement pendant une course

Le ravitaillement est un élément très important et indispensable pendant une course de cyclisme. Vous allez voir dans l’article suivant pourquoi un ravitaillement est-il si important pendant les courses de cyclisme et quelles sont les qualités d’un bon ravitaillement.

Le ravitaillement améliore les performances des cyclistes

Le premier rôle d’un ravitaillement est d’améliorer les performances des cyclistes. Grâce aux apports énergétiques qu’il peut vous apporter, vous éviterez par exemple d’avoir faim ou d’avoir soif (ce sont des facteurs qui peuvent perturber votre performance) pendant la course. Le ravitaillement vous permettrait donc de garder la concentration pendant les courses et ainsi votre performance s’améliorera. Il est à noter que pour avoir une bonne performance pendant une compétition, il faudra faire des entraînements pré-compétitifs. Pour ce faire, vous pouvez consulter des coachs sportifs. Alexis Kuperfis, passionné de cycliste, vous donne tous ses conseils pour savoir comment choisir un coach qui vous apportera tout le professionnalisme nécessaire à un entraînement rigoureux et vous motivera comme il se doit.

Le ravitaillement retarde l’apparition de la fatigue

Un ravitaillement permet de retarder l’apparition de la fatigue chez le cycliste. Grâce aux protéines, aux lipides et aux glucides qu’il contient, le ravitaillement intervient dans la retardation de la fatigue. Pendant une course, les cyclistes ne sont pas seulement victimes d’une fatigue musculaire mais ils sont également victimes d’une fatigue des fonctions cérébrales. La fatigue des fonctions cérébrales est due à la faible production des neurotransmetteurs. Cette réduction de production est liée à la diminution du taux d’acides aminés et de glycogènes contenus dans l’organisme. Ainsi, il est important d’intégrer des protéines, des glycogènes et des acides aminés dans le ravitaillement pendant une course de cyclisme afin de retarder l’apparition de la fatigue musculaire et la fatigue cognitive.

Quelles sont les qualités d’un bon ravitaillement ?

Premièrement, un bon ravitaillement doit être digeste. Il ne doit contenir ni des graisses indigestes, ni de lactose, ni d’arômes, ni d’acidifiants, ni de colorants et doit être conservé à une température entre 10 et 12°c. Deuxièmement, le ravitaillement (que ce soit des aliments ou des boissons) doit également être propre. Cette qualité éviterait de causer des troubles digestifs pendant la course. Troisièmement, le ravitaillement doit être pratique. C’est-à-dire qu’il doit être facile à désemballer et à manipuler, ainsi il ne risquerait pas de déconcentrer les athlètes. Quatrièmement, le ravitaillement doit être bon afin de stimuler les récepteurs du plaisir des athlètes et d’adoucir pendant quelques instants les douleurs qu’ils ressentent. Cinquièmement, un bon ravitaillement doit être doté d’une bonne composition nutritionnelle efficace. Par exemple, il doit contenir des vitamines B1, B2 et B6. Il doit également contenir des glucides, du sodium, du potassium et des antioxydants. En tout, un bon ravitaillement permet à un cycliste de retarder la fatigue, de compenser les pertes hydriques de l’organisme, de protéger l’organisme contre l’oxydation, d’éviter les problèmes de digestion et de renchérir la déshydratation.

Rédigé par :  Alexis Kuperfis