Comment optimiser son entraînement hivernal à vélo ?

Vous trouverez dans l’article suivant des conseils pour optimiser vos entraînements à vélo pendant la période hivernale.

S’entraîner en hiver

Il est vrai qu’il fait froid en hiver  et une sortie plus de deux heures risque d’endommager les poumons mais malgré ces circonstances il ne faut jamais arrêter de s’entraîner, diminuez plutôt la durée de vos entraînements mais pas l’intensité. Sachez que si vous arrêtez de vous entraîner pendant l’hiver, vous risquerez de détériorer vos performances. Pendant l’hiver travaillez avec intensité, cela vous permettrait d’avoir chaud pendant tout l’entraînement. En général, pendant cette période vous devez maintenir au moins un ou deux entraînements de vélo par semaine. Si vous ne pouvez pas faire vos entraînements à l’extérieur, vous pouvez faire du home-trainer. Le home-trainer est un appareil qui permet aux passionnés de cyclisme de faire ses exercices d’entraînement chez eux quand les conditions climatiques ne permettent pas de les faire à l’extérieur. Mais n’oubliez pas que l’idéal est de faire des sorties d’une demi-heure ou de trois quarts d’heure, deux fois par semaine. De cette manière, vous maintiendrez vos muscles de posture et votre gestuelle et quand les beaux jours reviendront vous aurez plus de capacités que ceux qui ont arrêté de s’entraîner. Alexis Kuperfis, amateur de cyclisme, nous donne quatre astuces pour se motiver à s’entraîner régulièrement à vélo et ainsi faire une vraie différence sur le long terme.

Pendant l’hiver, l’entraînement  à vélo ne suffit pas il faut faire attention à son alimentation

Pendant la période hivernale, faire des entraînements à vélo ne suffit pas, il faudra également faire attention à son alimentation. Faire du vélo pendant la période hivernale requiert une plus grande dépense énergétique parce que pendant ce temps l’organisme est en perpétuelle lutte pour maintenir une température corporelle constante et ainsi vous éviter l’hypothermie. Donc pour lutter contre le refroidissement corporel préjudiciable et contre les fatigues prématurées, il faut à tout prix adopter une alimentation adéquate. Veillez à bien équilibrer la quantité d’énergie dépensée pendant les séances d’entraînement et celle absorbée pendant les repas. Si la valeur énergétique absorbée pendant les repas est élevée, vous risquerez de prendre du poids. Par contre si elle est insuffisante alors que vous pratiquez un entraînement intense, vous risquerez de perdre du poids et par conséquent les défenses immunitaires et l’organisme s’affaiblissent.

Remplacez vos sorties en vélo par d’autre sports

Pour optimiser son entraînement hivernal à vélo, il est recommandé de remplacer les sorties en vélo par d’autres sports tels que la course à pied, la natation ou le ski de fond. Par exemple si vous voulez travailler le foncier, faites de la natation ou de la course à pied pendant environ une heure. Si vous voulez travailler votre endurance, faites du ski de fond ; mais attention ce type de sport a tendance à élever le cœur si vous n’avez pas l’habitude de le pratiquer. Donc au départ, utilisez un cardio-fréquencemètre pour surveiller votre fréquence cardiaque. À part le ski de fond, la natation et la course à pied, il existe encore d’autres sports qui pourront vous aider à améliorer vos techniques en vélo, le cycle de traction du coup de pédale, la remontée ou le foncier.

Rédigé par :  Alexis Kuperfis