Voyage en vélo : ne pas faire l’impasse sur la préparation technique, physique et psychologique

Faire une petite balade à vélo est différent de faire le tour du monde entier. Cela implique évidemment une préparation physique, mentale et technique. En effet, cela permet d’éviter des traumatismes corporels ou d’autres conséquences négatives pour le cyclo voyageur. Voici quelques conseils de professionnel à ce sujet.

Les préparations techniques à faire

Tout d’abord, faire un voyage en bécane ne se décide pas par simple coup de tête. Une bonne préparation sur l’équipement ainsi que sur le parcours permet d’affronter des problèmes éventuels lors du voyage. Le choix du vélo dépend du type de terrains à parcourir. Débutants, chevronnés, les astuces d’un coach sportif sont des perles rares qui permettent de rendre parfait le voyage. De ce fait, les roues, la monture doivent être résistantes et confortables. Parcourir 50 km ou plus à vélo nécessite un vélo commode et performant. Il est préférable d’opter pour la bécane de randonnée si le parcours est montagneux. Par contre, un vélo de route est recommandé pour le parcours goudronné. Faites une liste des matériaux dont vous en aurez besoin sur route. Outre les équipements indispensables pour le cyclo voyageur, pensez à vous munir de sacoches ou de selle Brooks.

Préparer physiquement

Au cours du pédalage, un cyclo voyageur effectue au moins 80 rotations par minute. Ainsi il faut avoir une endurance tout en sachant compter son rythme de pédalage. D’ailleurs Alexis Kuperfis indique que cette résistance physique permet de garder une constance d’effort à long terme. L’intensité et la qualité de l’endurance demeurent soutenues avec un pédalage souple à faible braquet. L’essentiel est de savoir trouver la position confortable pour le corps. La position assise génère des contraintes physiques. De ce fait, une sortie régulière permet de préparer les muscles du corps pour la grande aventure.

Préparation psychologique

Cette dernière a pour objectif d’augmenter les performances sportives du cyclo voyageur. Cela permet de faire face sereinement à d’éventuels problèmes en cours de route. En effet, il faudra apprendre à maîtriser le stress à n’importe laquelle circonstance. Il est préférable de perfectionner sur un geste technique afin de mieux repérer les facteurs de blocages. C’est facile d’affronter les impasses physiques et mentales du voyage avec des mots motivants comme vélo, santé, découverte, vacance, liberté. Ces conseils sont importants pour vous faire profiter de l’expérience inoubliable du cyclotourisme à n’importe quel moment et quel endroit.

Rédigé par :  Alexis Kuperfis